En aménageant l'espace,
nous construisons l'avenir

éco-quartiers

Le chêne vert

Verrières en Anjou

Le paysage comme point d'appui du projet Le projet global d'urbanisation à vocation d'habitat du Chêne-Vert est réparti sur 55 hectares et constitue l'un des projets majeurs pour la commune.

VU D'ICI / ENET DOLOWY

Air Papillon

Ville de Saint Sylvain d'Anjou

Ville de Saint Sylvain d'Anjou

VU D'ICI

IGA DOLOWY

SODEMEL

SODEMEL

Un projet ambitieux

Projet ambitieux, le chêne vert représente une étape essentielle dans le développement de la commune. Organisé en quartier, le projet vise à prendre en compte la dimension intergénérationnelle de la ville autour notamment de la vie de quartier. Sur une superficie de 50 hectares environ, l’éco-quartier du Chêne Vert devrait accueillir à terme entre 1000 et 1300 logements, ainsi que des équipements publics d’accompagnement et des services / commerces de proximité en rez-de-chaussée de certains immeubles.

Une programmation urbaine volontariste

La programmation urbaine retenue est volontariste en termes de diversification de l’offre de logements et offre l’opportunité de répondre aux objectifs de la loi SRU et du PLH de l’agglomération angevine. Ce nouveau quartier proposera :

  • Une mixité des formes urbaines.

    • ½ de logements collectifs et intermédiaires,

    • ½ de logements individuels sous formes diversifiées (individuels groupés, maisons de ville et lots libres)

  • Une mixité sociale et générationnelle, permettant d’assurer la pérennité des équipements publics et commerces implantés sur le territoire :

    • 25% de logements locatifs sociaux,

    • 25% de logements en accession sociale ,

    • 50% étant destiné à l’accession libre.

Cette diversité du parc devra permettre d’offrir, à l’échelle de la ZAC et de la commune, les moyens de réaliser son parcours résidentiel, au gré des différentes étapes de la vie.

Un tissu urbain organisé en ilot

Dans cet objectif, un nouveau tissu urbain est organisé avec des îlots qui accueillent plusieurs typologies d’habitat de densités et de principes d’implantation différents. Pour assurer une transition avec l’environnement et la qualité du cadre de vie pour le plus grand nombre d’habitants du quartier, le projet se construit sur une progression des « volumes », allant de la maison individuelle (en voisinage immédiat des quartiers pavillonnaires existants) vers les logements intermédiaires et les immeubles collectifs, face aux espaces verts (le chapelet de jardins notamment) et le long de la boucle primaire, en entrée de quartier.

Les immeubles collectifs disposeront d’accès piétons directs sur le chapelet de jardins, sans traverser de voiries, donc totalement sécurisés ; aspect particulièrement appréciable pour les petits qui pourront investir le jardin ludique et la plaine de jeux. Cette organisation fera également profiter le plus grand nombre d’habitants des vues dégagées sur la « nature ».

L’habitat individuel vient en arrière. L’image proposée majoritairement est celle des maisons individuelles et ponctuellement des « maisons de ville », à étage et disposant d’un jardin.

Un équilibre entre les espaces destinés à l’habitat collectif et les formes individuelles est un des objectifs de ce projet. L’organisation parcellaire est conçue pour implanter une mixité de formes (collectif/intermédiaire/maisons) et contribue ainsi à une véritable mixité sociale à l’échelle du quartier.

Un quartier lancé

Commencés fin octobre 2011, les travaux de viabilisation ont laissé place aux constructions à partir de septembre 2012. Ainsi, ce sont près de 230 logements, dont 81 lots libres de constructeur, qui ont vu le jour sur la première tranche. La seconde tranche du quartier est aujourd'hui viabilisée et la commercialisation est engagée.

Terrains disponibles

2

lots

De 960

à 994 m²

à partir de 140 160 €

Nos programmes

Données du projet

Ville : Verrières en Anjou
Maître d'ouvrage : Verrières en Anjou
Maître d'ouvrage délégué :Alter Cités
Architecte urbaniste : ENET DOLOWY (Urbaniste), VU D'ICI (Paysagiste), SETUR (MO VRD)
Surface du projet : 55 hectares
Nombre de logements : 1 100
Programme :

L’urbanisation de la ZAC du Chêne Vert fait l’objet d’un phasage en 4 secteurs sur la base d’un rythme moyen de commercialisation de 60 logements / an environ.

Après une première tranche de 240 logements dont 80 libres de constructeurs, une seconde tranche est ouverte à la commerclisation.

 

Opération avec Terrains à bâtir

Contact

Marie LIBER
Responsable d'opérations
02 41 18 21 21
valérie GABORIEAU
Repsonsable commercialisation
02 41 18 21 31

Plan

Actualités