Alter, Anjou Loire Territoire
Angers

Liaisons fertiles sur le lot D

Programme

Aménagement d'un quartier de ville comprenant 4 000 logements, des commerces, des services

4ème volet des lauréats du projet Bretonnières, nous vous présentons ici l'ilot D

 

ILOT D – Des liaisons fertiles sur le lot D

L’équipe

Le Promoteur : ID&AL & Rousseau

L’équipe de conception : SATHY (Architecte) MOSS / Rousseau

Les Bureaux d’études : SOLAB 

Les partenaires : LVD STUDIO URBAIN

 

Le Projet

De la haie bocagère à un écrin végétal

Le projet des « Liaisons Fertiles » s’appuie sur 5 fondamentaux (préserver la nature, bien vivre au quotidien, intégrer le changement climatique, construire en bois, bien vivre dans son logement). L’idée “Associer les qualités du logement individuel aux atouts d’une vie en commun”, ou comment passer d’une expérience solitaire à une expérience solidaire. Pour pouvoir répondre à cet enjeux, l’équipe a pris le parti de construire l’ensemble de ces logements comme des logements traversants.

En opposition avec quelques lots adjacents, les espaces paysagers ne sont pas exclusivement concentrés au cœur du lot. Ainsi, l’équipe a choisi délibérément de renforcer les retraits obligatoires de 2m pour venir créer un véritable écrin de végétation tout autour du site. Cette stratégie a pour vocation d’intensifier la présence végétale vécue et perçue autour du site, mais aussi d’apporter une forme d'intimisation des logements depuis l'espace public en proposant un filtre naturel. Le cœur d’ilot est généreux et traversant et accueille les arbres à grand développement.

Les logements intermédiaires sont positionnés au nord au sein de deux bâtiments collectifs à R+2+Attique qui comptent respectivement 21 et 5 logements. Dans une approche bioclimatique, le positionnement des bâtiments les plus élevés au nord assure la transition entre la voirie et le cœur d'îlot et limite les ombres portées sur les espaces d’usages. Les maisons individuelles en R+1 + comble quant à elles se trouvent au sud et à l’est. Ces lots individuels sont découpés en trois entités de quatre maisons. Les maisons sont évolutives, comprenant des espaces complémentaires à personnaliser et des combles aménageables.

Les rez-de chaussé qui sont traités avec soin, laissent de multiples perméabilités visuelles vers ce cœur d'îlot par le biais de failles, porche, ou maille métallique ajourée et végétalisée.

Un cœur d’ilot et une maison commune à partager,

Le cœur d’ilot est pensé comme un lieu de partage et de rencontre aussi bien pour les personnes habitants d’ilot que pour des résidents des îlots alentour. Le cheminement naturel et programmé de l’ilot converge vers cet espace central. On y trouvera un jardin collectif en cœur d’îlot, en pleine terre, appropriable et support de biodiversité, des banquettes en bois, une grande table et une estrade en bois.

Située à l'entrée Sud Est, la maison commune et son parvis invitent les résidents du quartier à pénétrer en cœur d'îlot pour le traverser ou y faire une pause. Cette maison commune sera construite en pisé, c’est-à-dire en terre crue, pour accueillir une kitchenette, du mobilier et toutes les boîtes à lettres de l’îlot. La maison commune, en particulier, agira comme un catalyseur des usages communs.

A ces côtés, un atelier vélo collectif verra également le jour, avec outils, casiers et recharge de batteries.

 

Une démarche bas carbone

Le projet vise le niveau E2C2 et le biosourcé niveau 3. L’approche écologique a été initiée, en limitant l’impact des constructions sur la parcelle existante autour de 30% afin de préserver autant que possible les arbres pour maintenir l’équilibre carbone du site.

Les besoins énergétiques du bâtiment sont optimisés en travaillant sur l’orientation des logements et la performance thermique des enveloppes et en sélectionnant des équipements performants.

Le choix du bois pour le chauffage des maisons et de l’électricité, via des Pompes À Chaleur (PAC) performante, pour le chauffage des bâtiments collectifs et de l’Eau Chaude Sanitaire (ECS) permet de limiter les émissions de gaz à effet de serre, eu égard aux taux officiels de la réglementation, sur toute la phase d’exploitation.

Particularité du projet ; un espace dédié au stockage du bois et dimensionné pour contenir les besoins d’une saison de chauffe est prévu dans chaque maison. Une solution de mutualisation de l’approvisionnement sera étudiée afin de limiter l’impact carbone du transport et d’en maîtriser le coût.

Les maisons sont en murs à ossature bois MOB et bardages bois pour la façade, les planchers intermédiaires ainsi que la charpente sont en bois également. Seul le plancher bas est en béton pour une meilleure isolation et inertie au sol. Les logements intermédiaires sont composés sur le même principe de murs à ossature bois, en revanche le premier plancher entre le parking et les logements et les noyaux sont en béton. Tout le reste, coursives, poteaux et façade à ossature bois FOB et doublage intérieur.

 

Le programme

38 logements  

Dont 26 en collectifs, 12 en individuels du T1 au T4. 68% de grandes typologies

Dont 25% à tarif abordable