Alter, Anjou Loire Territoire
Angers

La passerelle s'implante sur le lot C

Programme

Aménagement d'un quartier de ville comprenant 4 000 logements, des commerces, des services

3ème volet des lauréats du projet Bretonnières et en attendant la sortie en mai du nouveau site internet dédié au projet, voici une présentation plus approfondie du projet lauréat de l'ilot C.

 

ILOT C – La Passerelle fait le lien avec le quartier

 

L’équipe

Le Promoteur : ETPO Immobilier

L’équipe de conception : FAAR (Architecte et Paysage) / Rousseau

Les Bureaux d’études : Pouget Consultant / Anjou Structure / Aida / Socotec

Les partenaires : Reciprocité / lpo

 

Le Projet

Un concept urbain d’atolls aériens

Le projet « La Passerelle » est conçu comme une véritable circulation aérienne plaçant la mobilité douce au centre du fonctionnement du bâti. L’écosystème constitué s’engage dans la transition écologique en repensant sa façon de faire la ville, la rendre frugale, inclusive et évolutive. Le projet dessine une entrée de ZAC structurée établissant un lien entre les habitations, les espaces paysagers et le futur tissu urbain. Le cœur d’ilot est sanctuarisé et dévolu à un boisement intense.

Tout comme pour l’ilot B, l’implantation bâtie et végétale accompagne le lien Nord Sud. Le bâti vient s’installer entre le végétal en suivant un épannelage ascendant vers le Nord où l’on retrouve les logements collectifs.

Le lien avec le nature est omniprésent et dicte la trame urbaine du projet. Ici, le bâti sert de support au végétal dans le prolongement du cœur d’ilot boisé. En cœur d’ilot, une grande noue paysagère set de jalon et de réceptacle de la biodiversité. On y trouvera ainsi un chablis (tronc d’arbre).

Les volumes bâtis sont orientés de manière à ce que chaque logement ait une pièce de vie principale orientée entre le Sud-Est et la Sud-Ouest afin de profiter d’un ensoleillement généreux tout au long de l’année. La façade est positionnée en retrait de la toiture de manière à ne capter que le rayonnement solaire hivernal. En option, le groupement propose de remplacer la façade sud en MOB par une façade vitrée afin d’optimiser les apports énergétiques.

Le vélo comme lien entre les espaces

La conception générale du projet s’articule autour du vélo. La parcelle est innervée par des accès cyclables. Les logements sont desservis par des coursives extérieures pensées comme des ruelles aériennes adaptées à la circulation cyclable. Les escaliers à pente douce sont munis d’un espace capable de laisser le vélo rouler en toute sécurité. Les ascenseurs des logements collectifs sont suffisamment grands pour accueillir un vélo et deux personnes. Par ailleurs, chaque appartement intègre un « garage de ville », véritable pièce d’usage, où l’on retrouve cellier, buanderie, atelier, local vélo.

Au total, 87 places de stationnement dédiées au vélo sont envisagées dans le cadre du projet. Enfin, un espace de réparation partagé est aménagé au droit de l’espace commun.

Accompagner les futurs usages de l’ilot

Afin de garantir une réelle qualité de vie et un réel bien être des habitants, le groupement intègre l’agence réciprocité, acteur de l’économie sociale et solidaire dont la mission sera d’assister l’équipe projet pour concevoir des espaces bien pensés pour leur appropriation par les habitants. Une concertation sera ainsi menée avec les futurs habitants afin de coconstruire le projet. Cette méthode pourra s’étendre à l’extérieur de l’ilot.

Une démarche bas carbone

Le projet vise le niveau E2C2 et le biosourcé niveau 2. L’équipe a fait le choix de travailler la conception des façades aussi bien au niveau de l’organisation spatiale des logements (voir plus haut), mais aussi dans la conception technique de celle-ci. Elle va ainsi développer deux filières spécifiques ; le béton de chanvre sous la forme de bloc préfabriqué revêtu d’un enduit à base de terre et la structure à ossature bois. En complément, l’isolation du bâtiment est composée de coton de chanvre et de ouate de cellulose pour les combles.

Particularité du projet. Les maisons individuelles sont conçues de manière à ce qu’elles puissent être démontées pour pouvoir réemployer leurs composants ou être remontées ailleurs. Le bâtiment collectif est conçu avec une structure poteaux poutre permettant son re-cloisonnement éventuel afin de répondre à de nouveaux usages.

L’ensemble des maisons individuelles sont équipés de poêle à granulées de bois. Les logements collectifs sont équipés d’une pompe à chaleur. Les toitures accueillent toutes des panneaux photovoltaïques destinés à l’autoconsommation.

 

Le programme

36 logements  

Dont 26 en collectifs, 2 en intermédiaires et 8 en individuels du T1 au T5

Dont 25% à tarif abordable