Alter, Anjou Loire Territoire
Angers

3 programmes engagés sur le secteur des Prés

Programme

Aménagement d'un quartier de ville comprenant 4 000 logements, des commerces, des services

Situé au Nord du secteur Meule Farine et à l’Est du futur secteur des Bretonnières, le secteur des Prés s’inscrit dans le développement du Plateau des Capucins. A l’interface entre le tissu rural et l’arc dense et très urbain que forme le secteur Meule Farine, les Prés doit concilier implantations denses et cœurs d’ilot traversants. La transformation de ce secteur qui s’engage en 2021 s’effectue dans la volonté d’intégrer fortement les enjeux environnementaux « BAS CARBONE », sur la question de la mobilité, de la construction, des usages... L’aménagement des espaces publics accueille déjà cette réflexion et tend à développer cette dimension. Sur ce secteur, il convient de jouer avec la forme, les rythmes, et les épannelages, au regard du contexte des différents typologies d’habitat possibles ; intermédiaires, individuels... Ici, chaque cœur d’îlot sera aménagé en espaces de respiration plantés permettant de valoriser un certain cadre de vie, d’insuffler un certain confort au lieu et aux habitants. En complément, une réflexion sera à mener pour inventer des espaces propices aux initiatives collectives, pour le bien-être, les échanges, les loisirs...

Divisé en une dizaine d'ilots, plus ou moins dense selon leurs implantations par rapport à la rue des Grands Chalets, limite du secteur Meule Farine, le secteur des Prés accueillera dès 2022, trois projets novateurs.

1-Quintescence

Projet inclus dans le grand concours d’urbanisme d’Imagine le programme Quintescence est porté par le promoteur Procivis Ouest basé à Laval. Initialement prévu sur un autre site, entre l’avenue des Hauts de Saint Aubin et le boulevard Jean Moulin, ce projet a finalement été décalé sur l’ilot des Prés, non loin de la résidence éco construite du même nom et de quelques terrains à bâtir. En changeant de terrain, le projet a aussi connu quelques transformations sans renier sur son ambition architecturale et écologique.

Si les matériaux en terre crue ont disparu, le bâtiment dessiné par le cabinet Loom Architecture utilisera bien des matériaux bio-sourcés pour préserver les ressources naturelles et entrer dans les ambitions que se sont fixées les élus sur le quartier. Doublé d’une isolation en fibre de bois, le projet se singularise par sa forme en U, ses balcons avancés de manières aléatoires et son espace de desserte sur la dernière des faces. Le parking se situe en rez-de-chaussée et en cœur d’ilot.

Le programme comprend 34 logements du T1 au T4. Plus de renseignements sur ce programme ici.

2-Origami

Programme complémentaire à celui de Quintescence, le programme Origami se compose de 15 maisons originales. Imaginées sur deux niveaux afin d’offrir un habitat unique proposant de beaux volumes intérieurs et plusieurs espaces extérieurs superposés, ces maisons rappellent celles réalisés dans les années 70-80 et dénommées alors maisons gradins jardins. Les maisons ORIGAMI sont nées de cette volonté de proposer des habitations contemporaines et écoresponsables répondant aux enjeux climatiques et aux attentes des acquéreurs d’aujourd’hui et de demain.

La conception des maisons par le cabinet d’architecte Bruno Huet a été pensée en ce sens. L’orientation sud des maisons repose sur une approche bioclimatique permettant ainsi de tirer bénéfice de la luminosité extérieure. Les matériaux choisis pour le bâti optimisent les normes constructives en vigueur (RT2012) et tiennent compte de celles à venir, comme la réglementation 2020 (E+/C-). Grâce à ces caractéristiques intrinsèques et à l’intégration des dernières technologies de l’habitat, les maisons ORIGAMI profitent de performances énergétiques optimisées.

Plus de renseignements sur ce programme ici.

3-Newtown

Dernier projet engagé sur le secteur, le programme Newtown est développé par le promoteur Pichet. Le projet se scinde en 2 entités distinctes rassemblant 63 logements. Un premier bâtiment Est suit l’orientation de la rue des Grands Chalets tandis que le second, plus compact, occupe l’angle Est de la parcelle.

L’interruption bâtie entre les bâtiments A et B dessine une placette qui a été nommée « faille végétale » dans le cadre de l’aménagement paysager de la parcelle. La plantation d’un arbre majestueux y est projetée, destiné à établir un large port. L’objectif est de marquer une pause dans l’implantation bâtie et ainsi de respecter le principe d’aménagement de la ZAC. Cette percée visuelle ouverte permet de rendre visible les jardins familiaux côté Nord.

Cette faille regroupe la grande majorité des accès aux logements qui sont rapidement identifiables dès l’entrée sur la parcelle. Des espaces partagés y prennent place pour favoriser la rencontre entre résidents : jeux pour enfants, mobilier urbain et verger commun. Afin de marquer le caractère public et ouvert de la faille, les halls d’entrée des bâtiments A et B sont visuellement ouverts et couverts.

Côté Ouest, le bâtiment A assure une transition entre les fermes historiques existantes et conservées au cœur du projet avec l’angle est, urbain et dense de la parcelle. Un épannelage bâti est progressivement constitué, allant d’une hauteur R+2 à R+4.

Côté Est, le bâtiment B répond à un enjeu urbain fort. Visible depuis les grands axes urbains de la ZAC des Capucins, il présente une hauteur maximale de R+6 au PLUi.

Ces deux bâtiments sont conçus dans des matériaux bas carbone garant d’une bonne intégration dans leurs environnements.

Originalité du projet, une attention particulière a été apportée à la diversité de stationnement proposés aux cyclistes. Tous sont intégré à l'enceinte close des bâtiments. Certains sont présents dans les halls d'entrée des bâtiments, d'autres sont regroupés dans des locaux fermés distincts. On compte ainsi 65 emplacements vélos répartis sur 137m² de locaux.

Ce projet vient d’être lancé en commercialisation. Plus de renseignements ici.