Alter, Anjou Loire Territoire
Angers

Scène de Musique Actuelle

Programme

Construction d’une nouvelle Scène de Musique Actuelle (SMAC).

Les enjeux d'une nouvelle SMAC

Dans le cadre de sa politique culturelle, la Ville d’Angers envisage la construction d’une nouvelle Scène de Musique Actuelle (SMAC). Elle s'est d'ores et déjà assurée de la faisabilité et de l'opportunité de l'ouvrage envisagé et a décidé de l'implanter sur le site de la ZAC Quai Saint Serge à Angers.

La pertinence d’une nouvelle scène de musiques actuelles tenant compte de son écosystème a été validée. Ce nouveau lieu permettrait à la fois :

  • De créer un équipement susceptible de générer les synergies entre acteurs musicaux en un lieu unique,
  • D’assurer la fréquentation nocturne (soirée de concert) mais aussi diurne du lieu SMAC,
  • D’assurer la fréquentation du lieu de façon continue quelle que soit la saisonnalité : concerts durant l’année, saison estivale sur des usages type festival...
  • De faciliter la synergie des équipes en regroupant les activités SMAC sur un site identifié.

Un lieu visible, lisible et accueillant

Le lieu doit constituer une interface accueillante et invitante entre le site paysager du parc Saint Serge et les fonctions musicales de la SMAC. Elle accueille ses différents publics, aussi bien les soirs de concerts, que pour son activité en journée, au bénéfice de l’environnement urbain dans lequel il s’intègre et grâce à un dispositif d’accueil efficient. Ce dispositif autorise la distinction des flux selon la fréquentation du lieu et engage sa modularité.
La SMAC aura également la particularité de regrouper en un lieu l’ensemble des fonctionnalités permettant à la SMAC d’assumer les différentes missions publiques portées par le label SMAC et de promouvoir les pratiques locales émergeantes.

Un outil de diffusion performant

La SMAC disposera notamment de deux outils scénographiques de diffusion permettant de satisfaire une continuité de jauge allant de 350 places à 1200 places. La grande salle de concerts sera qualitative dans sa configuration. A l’instar des salles de concert historiques dites à l’italienne (la Cigale, le Trianon…), cette salle est souhaitée englobante.
Cet aspect englobant se développe à la fois verticalement en démultipliant les points de vue offerts aux publics vers les artistes sur scène, mais aussi horizontalement par une répartition des publics dans un constant rapport de proximité entre la salle et la scène.
La salle est également voulue modulable pour adopter différentes configurations développant des critères quantitatifs (jauges 300, 500/600, 1200 pl.) en les croisant à des niveaux de confort qualitatifs variables selon la typologie du concert (tout assis, tout debout, mixte…) et niveaux de confort des publics (assis, debout, mixte).
Cette nouvelle salle, dont l’activité sera ciblée sur la diffusion de concerts de musiques actuelles, pourra donner lieu ponctuellement à d’autres typologies d’usages : ciné-concerts tissant des liens entre musiques et cinéma (cf. festival Premiers Plans d’Angers), activité de convention, conférence, forum…

Un outil d’accompagnement des pratiques musicales

La SMAC est aussi un outil d’accompagnement à destination des artistes musiciens (amateurs, semi-professionnels, professionnels). Elle permet ainsi de compléter l’offre locale à destination des musiciens par de nouveaux studios de répétition performants, accessibles en autonomie et sur des créneaux horaires élargis.

Un lieu musical s’articulant avec les pratiques évènementielles

Le site du parc Saint Serge sur lequel s’implante la nouvelle SMAC, en proximité immédiate du centre-ville, surplombe une plaine paysagère, véritable corridor de biodiversité. Il est en voisinage direct avec un amphithéâtre de verdure qui sera support d’évènements extérieurs (musicaux, sportifs…). Le bâtiment de la SMAC viendra ainsi ponctuellement aussi en appui logistique ou en prolongement temporel de cette fonction évènementielle extérieure.

Un équipement phare

A l'issue d'un concours d'architectes, c'est le cabinet Hérault Arnod Architectures qui a été choisi. Ce cabinet a imaginé un équipement répondant en tout point aux différentes attentes du programme. Deux salles, une de 1 200 places debout (modulable en assis-debout), une seconde, plus petite, offrira 350 places. Une grande terrasse, huit studios de répétition, de 20 à 40 m², des locaux administratifs et une salle salle de 70 m² pour l’action culturelle complètent l'ensemble. place maintenant à la finalisation des études avant un début de construction en janvier 2024 pour une livraison en 2025.


Liste des lots

Numéro Prix TTC Superficie terrain Surface plancher maxi Surface place PK couverte / garage Surface imperméabilisation maxi
Il n'y a aucun lot disponible dans cette opération.