En aménageant l'espace,
nous construisons l'avenir

Actualités

15

Juin

2018

Intercosmétiques : INTER Cosmétiques inaugure son nouvel écrin

INTER Cosmétiques inaugure son nouvel écrin

Quatre ans après le lancement du projet, le 20 mars 2014, INTER Cosmétiques a inauguré son nouveau site hier à Angers.

Créée en 1986 à Angers, l’entreprise spécialisée dans la formulation et la production (remplissage – habillage) de produits de soin (Démaquillants, crèmes, masques, Sérums en tubes, flacons, pots, sous-vide…) et maquillage (Rouges à Lèvres, Gloss, Mascaras, FdT) pour de nombreuses grandes marques française prestigieuses présentes dans tous les circuits de distribution ; sélectifs, pharmaceutiques, grande distribution, web etc.), était fractionnée et répartie en deux unités de production dans le parc d'activités industriel de Beaucouzé (une créée en 1986, une autre en 1999) et louait une partie d'un entrepôt de logistique dans le même secteur. La surface cumulée de ces trois sites s’élevait à 11.000 m².

Avec un chiffre d’affaire en progression constante, l’entreprise avait besoin de nouveaux locaux pour continuer à se développer. Trois choix se présentaient à elle, un transfert d’activité vers le site de Boulogne-sur-Mer qui disposait de surfaces disponibles, une construction d’un nouveau site sur un terrain voisin à Beaucouzé ou le transfert vers un bâtiment existant permettant de regrouper les trois sites et d’offrir des surfaces nouvelles suffisantes pour l’avenir.

Moins de deux ans pour aménager le site

L’action conjointe de la collectivité angevine, des équipes d’Aldev et d’Alter éco permettait de s’engager vers cette troisième voie. Le site laissé vacant par la société Valéo en 2014 dans le quartier d’Orgemont à Angers offrait une surface exploitable de 16.000 m² et s’appuyait par ailleurs sur un terrain de 4,5 ha laissant la possibilité d’extensions futures.

En moins de deux ans, les études étaient bouclées et les premiers travaux sous la direction d’ALTER ECO propriétaire du site et du bureau d’études First Engineering, filiale du Groupe Essor, spécialiste dans la construction de bâtiments industriels, démarraient en mars 2017.

En décembre, les équipes logistiques s’installaient avant d’être rejointes par les équipes de production en mars. Depuis, les lignes de productions et de conditionnements ont pris place dans le bâtiment et les 250 employés se relaient en 2-8 voir en 3-8 lors des pics d’activités.  

Adossé au Groupe ALKOS et ses 450 personnes, INTER Cosmétiques commence donc une nouvelle vie et nul doute que les 20 pays dans le monde où les produits sont distribués seront bientôt plus nombreux.

Les élus, Philippe Chalopin président d’Alter Eco et Christophe Béchu, Président d’Angers Loire Métropole ont souligné le caractère exceptionnel de ce dossier. En effet, la réindustrialisation du site a permis de maintenir sur le territoire une belle entreprise. C’est aussi un bel exemple de recomposition urbaine.

Une recomposition urbaine autour du site

Car INTER Cosmétiques est un des maillons du nouveau projet d’Orgemont sud. Ce secteur caractéristique d’un urbanisme diffus des années 70, édifié en limite d’Angers et des Ponts-de-Cé, avec une mixité de bâtiments d’activités industrielles ou de bureaux à l’Ouest, de logements à l’Est et de terrains maraîchers au Sud est aujourd’hui en plein renouveau. Ainsi, le promoteur Besnoist construit un programme de bureaux et de services d’environ 20 000 m² de planchers sur un terrain de 40 000 m². 3 bâtiments sont en cours de construction sur les 9 prévus. A terme, l’investissement pour l’ensemble du projet représentera 35 millions d’euros.

Un petit programme d’environ 40 maisons individuelles sur les 1,5 hectares de terrains sera aussi aménagé rue François Cevert.

barre fin d'article

Trouver une actualité