En aménageant l'espace,
nous construisons l'avenir

Actualités

13

Sept

2018

Belle Beille : Belle Beille, les grandes lignes du projet

Belle Beille, les grandes lignes du projet

Après la signature de la convention avec l'Agence nationale de rénovation urbaine (ANRU), lundi à Angers, le vaste projet qui vise à restructurer le quartier de Belle Beille a été présenté hier soir dans les grandes lignes par le maire d'Angers et président de la communauté urbaine d'Angers Loire Métropole.  

Des premières démarches engagées en 2014, à la signature hier de la convention Anru, les études et la concertation ont permis de développer un projet global qui s’appuie aussi bien sur les logements que sur les équipements et les aménagements d’espaces publics. 737 participants se sont mobilisés sur de nombreuses actions de concertation (33 depuis mars 2017). Sur des thématiques diverses comme les mobilités et les déplacements, les équipements, l’habitat et les trois polarités Grand Beaussier, Grand Tati et campus, 95 propositions sont venues compléter les études menées par la ville, la maitrise d’œuvre et Alter.

Contrairement à la rénovation urbaine du quartier Monplaisir, le quartier Belle Beille a déjà fait l’objet de nombreux aménagements. Construite en 2017, mise en service en 2018, la chaufferie urbaine, située rue de Flemming alimente en chauffage urbain et en eau chaude sanitaire 1 200 logements et les équipements d’une large partie du quartier (équivaut à un total de 4 000 logements). La halle Millot a fait l’objet de travaux de couverture des terrains de basket. En octobre, 500 étudiants feront leur première rentrée dans la nouvelle école d’ingénieur de l’ISTOM.

Concernant le logement, les premières réhabilitations ont été effectuées du n°2 au 60 de l’Avenue Notre Dame du lac. Le relogement de 62 familles habitant les n°20 et 40 de l’avenue a été opéré et une nouvelle résidence a été construite au n°50. Parallèlement, la résidence étudiante Dauversière a été démolie et aménagée en un espace de convivialité. Enfin les premiers travaux du tramway ont été engagé sur l’avenue Patton et au Carrefour Beaussier.

Le projet d’aménagement va donc se poursuivre et s’amplifier. En voici les grandes lignes (lignes qui seront détaillées dans les mois qui viennent) :

Le logement

1 318 logements sociaux seront rénovés, leurs équipements modernisés (économies d’énergie, amélioration des abords et de l’image des résidences). 623 logements vont être démolis pour permettre la mutation du quartier. A ce sujet, un important travail d’accompagnement au relogement est assuré par les bailleurs (Angers Loire Habitat, Immobilière Podeliha, Soclova), renforcé par le Centre communal d’action sociale (CCAS) d’Angers, le département de Maine-et-Loire et la Caisse d'allocations familiales (CAF).

Parallèlement, 500 logements environ seront construits, avec un objectif de prix abordable. L’accession à la propriété sera soutenue financièrement par l’agglomération et l'Agence nationale pour la rénovation urbaine (Anru). Une réelle qualité architecturale et environnementale (collectifs à taille humaine, logements individuels groupés en maisons de ville). Ces constructions seront éclatées sur le quartier et notamment en bordure de parc. Parmi ces constructions, on notera la réalisation de l’immeuble en bois à l'architecture contemporaine innovante, les Bois d’Angers (58 logements en accession à la propriété, une résidence pour personnes âgées de 35 logements, une halte-garderie pour environ 30 places), la recomposition de l’îlot Boisramé et la construction de 80 logements et d’une résidence pour personnes âgées, dénommée la rose de Noël.

Les équipements

L’arrivée du tramway en 2022 permettra de mieux desservir le quartier. 6 stations parcourront le quartier et 1 parking gratuit sera créé à l’angle de l'avenue Patton et du boulevard Beaussier.

Au cœur du quartier, la nouvelle polarité Beaussier sera réaménagée, le centre commercial refait à neuf avec l’accueil d’un relais mairie et d’un pôle santé et l’aménagement d’une place publique, plus ouverte.

La polarité Tati accueillera la nouvelle piscine de Belle-Beille en remplacement de l’actuelle impossible à réhabiliter.

Le pôle sportif Millot Robin sera réaménagé avec la réhabilitation du gymnase.

Les équipements scolaires seront particulièrement revus. Le groupe scolaire Pierre-et-Marie-Curie sera réhabilité et agrandi pour accueillir 300 élèves à la rentrée 2021. Il accueillera un nouveau self et une nouvelle crèche de 18 berceaux.

Les aménagements

Les entrées du parc saint Nicolas seront mises en valeur avec l’aménagement d’une connexion douce par le coeur de quartier Jacques-Tati, complémentaire des deux autres entrées au niveau de l’avenue Notre-Dame-du-Lac et de Boisramé. Un parcours santé bien-être sera créé.

Un mail fera la jonction entre le parc Balzac et le parc Saint Nicolas. Une nouvelle passerelle sera étudiée pour traverser l’étang.  Sur l’ensemble du quartier, des lanières vertes et des cheminements piétons seront aménagés ainsi que le Petit Bois, nouvel espace paysager à l’arrière de l’ISTOM.

(c) photo compte Twitter Ville d’Angers

barre fin d'article

Trouver une actualité